Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 21:00

 

Picture 6Démonter une culasse est un travail relativement simple à réaliser, surtout sur un moteur "déposé" comme il est ici.
Attention toutefois à bien respecter quelques règles qui vous seront données au cours de cet article, faute de quoi vous pouvez détériorer votre culasse...
Vous devrez vous munir d'une clé à 12 pans. Je ne sais pas bien le nom savant de cette clé, mais vous pourrez la trouver aisément chez les spécialistes de l'outillage ou de la pièce automobile tel que Laurent.
Il y a 12 vis qui tiennent la culasse, assez bien serrées. Il va donc falloir bien immobiliser le moteur s'il est hors de la caisse de la voiture!
Première précaution :
Il y a toujours un ordre de montage des vis de culasse, il ne faut surtout pas attaquer par la première vis venue sous peine de déformer la culasse.
En effet, ces pièces là sont fragiles, soumise à de fortes contraintes mécaniques et dont chaque éléments sont réglés au dixième de millimètre...
Voici ci dessous l'ordre à respecter. Attention à l'orientation du moteur : la poulie d'arbre à came ce trouve à droite!
culasse
Attention : ici c'est l'ordre de MONTAGE, hors nous on veut Démonter, il suffit donc de commencer à l'inverse (12-11-10.....1)
Deuxième précaution:
C'est une règle en mécanique qu'il vaut mieux avoir en général, mais là c'est obligatoire : on ne desserre (ou serre) pas une vis en une fois. On réalise plusieurs passes.
Ici, on commence par desserrer chaque vis d'un quart de tour, puis par un demi-tour, et enfin on peut les enlever complètement.
Une fois les 12 vis enlevées, la culasse devrait venir toute seule, sinon tapoter gentillement avec un maillet.
Et voilà la culasse est enlevé!!
Mais qu'est-ce que c'est que ça?
Picture 10
Et puis ça?
Picture 7
Tiens donc! Une soupape cassée, et de l'oxydation dans un cylindre!
Ca pour une surprise....
Le pire c'est que le moteur tournait bien avant l'immobilisation!
Bilan de cette journée :
Parfois un mal n'arrive pas pour rien : si on n'avait pas cassé le goujon dans la culasse on serai allé droit dans le mur, en remontant ce moteur tel quel.
Cela nous apprendra aussi qu'un moteur qui n'a pas tourné depuis longtemps doit être contrôlé avec minutie, mêmes s'il fonctionnait bien avant son arrêt!!
On a pris la décision d'arrêter les bêtises et d'amener la culasse à contrôler chez un professionnel!
Cela nous permettra aussi de vous faire voir comment on démonte les éléments de la culasse (soupape, arbre à came...) et comment on va pouvoir la contrôler!
Picture 11
Beaucoup de calamine aussi, normal pour un moteur qui n'a pas beaucoup tourné
Picture 15
Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 13:09

     

Alors voilà, en démontant le collecteur d'échappement du moteur, on a cassé un goujon dans la culasse... Cela arrive malheureusement, à cause de la chaleur du moteur qui favorise la corrosion des vis.Dans ce genre de situation, il existe des extracteurs. Ici ce ne sera pas facile car le goujon a cassé à 1 cm dans la culasse. Ces extracteurs sont en fait des tiges en acier, très dur, que l'on va rentrer de force dans le goujon après avoir percé un trou bien au centre et dans l'axe du goujon. Généralement tout est vendu dans le kit (foret, extracteur...)

Je conseils de mettre un coup de pointeau afin d'aider à ce positionner.

Jusqu'à là j'ai de la chance : je suis relativement bien au centre et surtout je suis dans l'axe! On enfile donc l'extracteur à grand coup de marteau. Puis on place une espèce de douille, que l'on va faire tourner avec une clé à oeil. On prie pour que le goujon vienne et......

claque!

Comment ça claque? C'était pas censé faire claque!

Ho la bonne blague : le centreur est cassé dans le goujon!

Alors là, on est un petit peu dans la m***e....

Picture 4

 

Comment faire pour arriver à percer un bout de métal ultra dur, dans un goujon, sur une culasse??

On va essayer de faire une succession de trou autour de l'extracteur afin de voir s'il veut sortir. Après 1 heure d'essai acharné et 5 forets pétés, il faut se rendre à l'évidence : ça ne marchera pas!A ce stade il ne reste plus beaucoup de solutions, il va falloir percer plus gros que le diamètre du goujon, et mettre un insert fileté. 

Heureusement, on a de la matière autour du goujon, on va donc pouvoir réaliser cette opération sans altérer la solidité de la culasse. 

Par contre, impossible de faire ça avec la culasse monter sur le bloc, il va falloir la démonter afin de pouvoir percer avec la perceuse colonne. 

Il faut voir le bon côté des choses, au moins, on va pouvoir faire un examen un peu plus approfondie de l'état du moteur! 

 

Mais ce sera la semaine prochaine car, il est trop tard pour attaquer maintenant! 

 

 

 

 

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 15:54

au programme de cette journée :
remontage du palier d'embrayage et de l'embrayage
remontage de la butée d'embrayage sur la boite

pièce neuve : 
palier d'embrayage : sur webdealauto.com,  Palier de guidage, embrayage SACHS 1863869002, prix : 10.35  ttc
kit d'embrayage complet (disque, mécanisme, buté) : idem :  Kit d'embrayage SACHS 3000815001, prix : 213.86 ttc

Remontage du palier :
Le palier d'embrayage est un petit roulement qui vient supporter l'arbre de boite à vitesse.

P1080568
On doit le changer car il est HS.
Pour le mettre ce n'est pas très compliqué, c'est un peu comme les joints d'arbre à came : on utilise une douille du même diamètre et on le met en tapotant doucement avec un marteau.

P1080572 P1080573

 

Il doit rentrer sans trop forcer, jusqu'en butée.

P1080575
Attention quand même au sens de montage : les "aiguilles" (la partie qui tourne) doit ce trouver côté boite à vitesse.

Remontage de l'embrayage :
P1080585Il faut tout d'abord ce munir d'un centreur.
Cet outil permet d'être sur que le dique d'embrayage soit bien centré dans le mécanisme. Sinon, il sera impossible de ré-accoupler l'arbre de la boite à vitesse!
Il faut qu'il ai un diamètre de 1,79 cm (ou 1,8 on est pas au dixième) par 13 cm de long.
Nous on est partie d'un plus petit et on a fait des tours avec du scoth d'électricien pour agrandir le diamètre.
Mettre le disque en place tenu par le centreur.

P1080577
Présenter le mécansime et le mettre en veillant bien à faire coincider les centeurs

P1080581
Ensuite approcher les vis de fixation.
Les serrer progressivement en croix.

P1080587
finir le serrage à 2 M/Kg (bien serrer mais pas comme un sourd non plus!)
Petite astuce : on a mis de la graisse aluminium sur les filets des vis afin de faciliter un hypothétique démontage futur

P1080589

Remontage de la butée :
P1080586pour cela, il faut un peu de patience : il y a deux clips qui la tienne sur la boite, il faut arriver a les enlever avec un tournevis pour demonter l'ancienne. Le remontage est un peu plus facile...

et voilà pour aujourd'hui

la semaine prochaine on s'occupe d'un léger souci que l'on a eu au demontage du moteur : extraire un goujon de fixation sur collecteur d'échappement qui a cassé dans la culasse! 
c'est un peu embêtant, et malheureusement ca arrive souvent...

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 20:51

Au programme de cette journée :

  • Remontage du joint d'arbre à came
  • Remontage du joint de pompe à huile
  • Remontage de la pompe à huile, crépine, re-fabrication du joint de crépine 
  • Remontage du carter inférieur 

Pièce neuve :

Remontage du joint d'arbre à came :
Petite précision avant de commencer (valable pour tout remontage de joint spi) : penser à huiler légèrement l'extérieur et l'intérieur du joint avant remontage 
Une fois cette précision en tête, on peut attaquer sereinement !

Présenter le joint dans sons emplacement, puis l'enfoncer doucement en tapotant avec un petit marteau ou maillet par l'intermédiaire d'une douille qui doit faire à peu près le diamètre du joint.

PicturePicture 2
Attention : pour ce joint d'arbre à came, ne surtout pas l'enfoncer à fond, car il obstruerait le trou de retour d'huile. Il faut s'arrêter au niveau du chanfrein.
Picture 3

Remontage de la pompe à huile :
Tout d'abord, vérifier l'état du joint plat. 
Picture 5Pour nous, il n'était absolument pas détérioré, on a donc décidé de le ré-utiliser. En lui appliquant toutefois un produit pour améliorer l'étanchétité des joints. Certain utilise même de la pâte à joint, mais je ne suis pas très favorable à ce genre de produit, qui mal dosé peut entraîner plus de dégât que de bien....
Une fois le joint en place on remet la pompe à huile, en veillant à ce que les pions de centrage soient bien présent.
Picture 4
Remontage du joint spi de pompe à huile :
C'est la même chose que le joint d'arbre à came!
Remarque : si le vilebrequin est marqué au niveau de la lèvre intérieure du joint, vous pouvez l'enfoncer un peu plus pour le mettre en butée.
Picture 6
Remontage de la crépine :
Il y a un joint entré la crépine et la pompe à huile qui dans notre cas était complètement sec, on a donc décidé de le refaire.
Je ne pense pas qu'il soit encore disponible dans le commerce, il va donc falloir mettre la main à la pâte et le refaire!
Pour cela on va utiliser de la feuille à joint, qui se trouve à plusieurs endroits, pour notre part on l'a acheté sur ce site : www.planet-moteur.com en 1,6mm.
On va ce service de l'ancien joint ou de la crépine pour dessiner le contour au crayon à papier.
On le découpe ensuite aux ciseaux.
Maintenant on va devoir découper les 2 trous des vis et le trou de passage d'huile (sinon va y avoir un problème!)
Pour cela on utilise la technique de la bille de roulement :
Tenir la crépine solidement dans l'étaux
Présenter le joint et le maintenir solidement, le mieux étant de se faire aider par quelqu'un...
Mettre une bille de roulement et taper à l'aide d'un marteau . Si jamais vous êtes deux, attention aux doigts de votre camarade !
Le trou va se former comme par magie!
Pour celui du passage d'huile c'est la même chose mais il faut trouver quelque chose de plus gros ! Pour notre part Thierry à deniché un mandrin qui a fait parfaitement son office.
Picture 7Picture 8
Pensez a sortir les morceaux de joint qui sont tombés dans la tubulure de la crépine
Maintenant vous pouvez remonter le tout sur le moteur en huilant légèrement le joint .
Pensez a rabattre les oreilles des rondelles des vis de fixation de la crépine sur la pompe à huile pour ne pas qu'elle se dévisse.
Picture 9Picture 10
Remontage du carter :
Ce n'est pas difficile : on huile légèrement le joint et on remet le carter et ses 24 vis (c'est long!) 
On serre à 1 mkg.

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 13:43

photo.JPG
Au programme de cette journée (et oui on travaille les dimanches aussi!) :
  • Démontage de la pompe à huile
  • Extraire le joint spi de vilebrequin et celui d'arbre à came
Pour démonter la pompe à huile, une fois le carter et la crépine enlevée rien de plus simple :
Défaire les vis, puis tapoter sur la pompe à l'aide d'un maillet afin de la décoller.
Si elle fait de la résistance, cela est sûrement dû aux deux ''centreurs'' en bas de la pompe, il faut passer un tournevis derrière et faire levier TRÈS délicatement.
photo-2.JPG
Et voici le résultat :
photo-1.JPG
Cela va nous permettre de chasser le joint par l'intérieur avec un tournevis et un petit marteau. Là encore usez de délicatesse et veillez à bien appuyer le tournevis sur le joint et non sur un rebord de la pompe!!

Pour sortir le joint d'arbre à came, c'est plus difficile : on ne peut pas passer par derrière comme pour celui de la pompe à huile....
Pour être honnêtte, je laisse à chacun trouver une solution !
Et oui, la séance s'étend plutôt transformer en torture pour joint je ne veux pas le raconter ici (il peut y avoir des âmes sensibles qui lise ce blog)
Il existe des arraches spéciaux mais, malheureusement je n'en ai pas... il n'y a donc pas 30 façons de le sortir, si ce n'est avec l'aide d'un tournevis après avoir pris soins de désintégrer la partie souple du joint, côte arbre à came.

D'ailleurs si ce joint ne fuit pas, foutez lui la paix vous ne vous en porterez pas plus mal!!
Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 13:25

 

photo 1

 

Et bien non, on n'est pas mort!

 

On recommence même à travailler sur la voiture, après des mois d'absence ....

Quel bonheur de remettre les mains dans le cambouis!

 

Au programme de la journée :

Faire le point des pièces que l'on a achetées (car on c'est aperçu que l'on avait la courroie de distribution en double....)

Faire le point sur les pièces qu'il nous manque encore

Tomber le carter inférieur pour voir ce qui ce passe la bas dedans

 

Démontage du carter:

Défaire les 24 vis qui tiennent le carter (ca en fait beaucoup!)

defaire les 24 vis

Tapoter légèrement avec un maillet, un coup d'un côté un coup de l'autre pour le décoller.

Si le moteur est encore sur la voiture, il faut obligatoirement desserrer les vis de support moteur et lever le moteur, car sinon le berceau empêche de démonter le carter...

 

photo 3


Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 13:51

Ha ca ne va pas vite me direz vous...et vous avez raison !

 

On n'a malheureusement pas bien le choix, de gros travaux dans le garage nous oblige à mettre ce projet un peu au ralenti. Mais tant pis, on n'est pas là pour ce mettre la pression ! Normalement fin août on devrais pouvoir reprendre à rythme plus soutenu.

 

Enfin on ne fait pas rien non plus :

Sablage, peinture et polytrolage des pièces démontés !

P1040499

 

P1040503

 

P1040506

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 14:09

Après avoir démonté les collecteurs, on peut s'attaquer à refaire une beauté au bloc moteur et à la culasse. Pour le moment on ne fait que de l'esthétique, on ne va pas pousser très loin la réfection d'un point de vue « mécanique » : juste changement de tous les joints, distribution, vidange, bougies...bref de l'entretient. Pourquoi? Simplement parce que le moteur tourne bien, et que l'on ne veux pas dépenser des sous inutilement!

 

Alors qu'avons nous fait ses 3 dernières semaines, et bien à vrai dire, moi pas grand chose! J'ai laisser Thierry voler de ces propres ailes. Et il commence à ce débrouiller pas trop mal le bougre!!

Il a finit de dégraisser le moteur avec la méthode habituel (white-spirit, acétone, chiffon....), ensuite il s'est attaqué à « belgommer » la culasse. Pour ceux qui ne connaisse pas le Belgom, c'est un fabriquant de produit de nettoyage qui propose, entre autre, un très bon produit pour nettoyer les Alu.

Il s'applique à l'aide de laine d'acier assez fine (dispo en magasin de bricolage), on frotte, jusqu'à tout soit propre et on essuie avec un chiffon pour lustrer.

Un lien du produit pour voir ce que c'est : http://www.norauto.fr/Acheter-BELGOM-Alu-special-moto-250-ml/Produits-entretien/Carrosserie/Traitements-Specifiques/401225-NorautoSI-/2.html

 

Ensuite on va enlever la rouille de surface sur le bloc moteur. Pour cela j'ai utiliser une brosse laitonné monter sur perceuse pour dégrossir le travail, et je fini à la brosse de fer.

 

On dépoussière, et on fait un dégraissage final à l'acétone avant la mise en peinture.

La peinture justement parlons en!

Il n'est pas facile de trouver une peinture qui tienne sur de la fonte, qui résiste à la chaleur, à l'huile, à l'essence....

Je vous déconseille vivement les peintures en bombe haute température, genre peinture à barbecue, qui donne un résultat certes flatteur, mais qui ne résiste guère plus d'un an!

Je vous conseil plutôt de faire un tour sur le site suivant :

http://www.restom.net/

Je vous ai déjà parlé d'eux quand on à repeint la boîte à vitesse, puisque l'on a utilisé la même peinture. Ne croyez pas que j'ai des actions dans cette entreprise, c'est juste que pour le moment, tout les produits que l'on a essayer se sont montré efficace.

Dans le cas présent, ce sera la peinture noir ref PMV 3030, anti corrosion et qui résiste au températures jusqu'à 180°c (ce qui est suffisant pour un bloc moteur). J'aime bien cette peinture pour plusieurs raison :

  • sont rendu satiné est propre sans faire trop neuf

  • elle s'étend très bien

  • Une fois sèche, elle a une fâcheuse tendance à ne plus vouloir ce décrocher de là ou elle est! D'ailleurs je vous conseil de mettre des gants, surtout si vous êtes dentiste (vos client apprécierons!)

On opte pour une application au pinceau, cela évite bien un long travail de masquage des parties qui ne sont pas à peindre.

P1030707 

 

On commence avec un tout petit pinceau pour faire les zones délicates, comme la frontière entre les zones à peindre et les non-peintes, et on fini avec un pinceau plus gros.

Conseil de mon ami Thierry : n'hésitez pas à allonger la peinture avec de l'acétone pour la rendre plus fluide, afin quelle ce «tende» mieux, et éviter les traces de pinceau.

 

 

 

 

 

C'est un exercice assez long, il faut savoir prendre son temps pour une résultat final de toute beauté!

Place aux photos :

 

P1030709 P1030713 
 Avant  Après
P1030715 P1030716 
 P1030720  

 

J'en profite pour féliciter Thierry pour la qualité de son travail, on sent que la peinture c'est son truc!

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 13:31

Au programme aujourd'hui : démontage de tout ce qui est resté sur le moteur.

C'est à dire, les sondes de température, le régulateur de contre pression, 2/3 bricoles....Mais surtout les collecteurs d'admission et d'échappement.

 

C'est bien là plus grosse partit du travail qui nous a valut pas mal de « nom de dieux ,de nom de dieux » de ma part! Et oui ca n'a pourtant pas l'air compliqué de démonter une 20ene de vis, mais quand elle sont soudées par la rouille, c'est plus pareil.... C'est malheureusement souvent le cas quand on s'attaque à ces bêtes là!

On a attaqué par le collecteur d'admission, pensant que ca allait être plus facile, grossière erreurs. La première vis BTR fut « foiré » (pour ceux qui ne connaisse pas c'est un terme technique pour dire que les empreintes de la vis ce sont complètement arrondis, ce qui rend tout démontage très long et pénible). Et ce fut le cas pour 6 des 8 vis qui tiennent ce satané collecteur!

Petit conseil, quand on veut mettre toutes les chances de sont côté, on n'hésite pas à utiliser du dégrippant, genre WD40 (dispo dans tout les magasins de bricolage que se respecte), et de taper (pas comme une brute non plus) la tête de la vis afin de décoller un peu les filets.

Pour nous cela n'a pas suffit...

Une fois les vis foirées, il ne reste pas quinze mille solutions. Pour ma part, je commence par essayer de la prendre avec une grosse pince étau. Ici pas facile, le collecteur d'échappement faisant barrage.

2e solution (que je n'apprécie pas plus que ca mais faut avouer qu'elle donne de bon résultat) le burin et le marteau. On commence avec un burin coupant pour faire une empreinte au bord de la tête de la vis, puis on en prend un avec un bout arrondi, et on tape pour la dévisser. Opération concluante sur la première. Sur la deuxième ce fut moins glorieux, je suis arrivé à fendre le collecteur (voilà pourquoi j'aime moyen cette technique!). Le mal ne fut que contenu, on pourra le faire ressouder.

cassure

 

Bon, maintenant fini les bêtises, on va plutôt faire marcher le cerveaux!

On va démonter le collecteur d'échappement pour faire de la place.

Pour ce faire, on démonte la durite qui va du collecteur à la wastegate.

WasteGate

 

On n'a pu l'enlever que du coté wastegate, de l'autre c'est bloqué....Tant pis ca nous gêne pas plus que ca.

On va laisser le turbo sur le collecteur, on enlève donc les 2 durites qui sont accrochées au turbo.

turbo

 

Maintenant on peut enlever les 10 écrous qui le fixe, pas de souci majeur, si ce n'est les deux du coté droit, le turbo empêchant d'utiliser la « clés qui va bien », avec une clés à oeil ca passe.

 

Bon le collecteur d'échappement est enlevé, on peut enfin accéder facilement au vis du collecteur d'échappement. On va donc retenter notre chance avec la pince étau. Je me suis péter les deux mains à la serrer, mais on y est arrivé!

admission

 

Et voilà le résultat :

18 5407

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 14:20

Après17 20101023 154324 de longues semaines d'attente sans toucher à la voiture, nous voilà reparti, pour une séance de nettoyage intense!

 

Le moteur est sorti, il est sale (très sale!), recouvert de 15 ans de fuite d'huile, brulé par le chaleur du moteur et du turbo, ca annonce une séance difficile.

Thierry a déjà enfilé ses gants, pinceau de nettoyage à la main, il se jette sur le moteur......On se calme Thierry!

Avant d'attaquer le nettoyage, il faut déjà boucher tous les trous d'admission et d'échappement.

Pour ce faire rien de plus simple : film plastique et collier plastique.

On enroule le plastique autour du trou et on sert avec le collier pour que ca tienne.

N'hésitez pas à faire du solide, il ne faudrait pas que de l'eau rentre dans le moteur. Faites ça pour chaque trou-trou, pour l'entrée et la sortie du turbo.... pour les trous d'injecteur, on a bourré un chiffon dedans. Attention de pas trop insister dessus avec l'eau, car au bout d'un moment le chiffon se prend pour une éponge.

Si il n'y a plus l'allumeur, bouchez le trou avec une plaque de bois ou de plastique, avec un bout de chambre à air de vélo pour faire le joint, et serrer le tout avec la fixation de l'allumeur.

moteur

 

Maintenant on peut rentrer dans le vif du sujet! Comme pour le compartiment moteur on se sert d'un détergent/dégraissant qui rétrécit les mains.

On applique, on frotte, on rince, et on recommence!

Il nous faudra bien 3 heures pour en arriver à bout. Il a fallu pour les zones les plus difficiles d'accès, utiliser le karcher. Toutefois, je ne recommande pas son utilisation, c'est un peu violent, l'eau risque de s'infiltrer où il ne faut pas.

 

Et voilà le résultat :17 20101023 181751

 

La semaine prochaine (si on peut), on finira ce qui n'est pas parti au chiffon et white-spirit.

17 20101023 181757 17 20101023 181832 17 20101023 181850
17 20101023 181939 17 20101023 181945

17 20101023 181744

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by O'Neill - dans Restauration
commenter cet article

Présentation

  • : audi 200 5T
  • audi 200 5T
  • : Retrouvez dans ce blog l'évolution de la restauration d'une audi 200 5T
  • Contact

Recherche